Votre panier

Votre panier est vide

guide d'achat d'une paire de jumelles

Guide d'achat d'une paire de jumelles

Pour tous ceux qui pratiquent des activités de plein air, disposer de bonnes jumelles est essentiel. Que vous soyez passionné d'astronomie, d'ornithologie, de chasse ou que vous aimiez simplement admirer le paysage, rien n'égale la portabilité et la polyvalence offertes par des jumelles.

Cependant, il existe différents types de jumelles et toutes ne conviennent pas à toutes les activités. Dans ce guide, nous vous aiderons à comprendre les différentes caractéristiques que vous devez rechercher et nous vous donnerons quelques conseils pour vous assurer que vous choisissez les jumelles adaptées à vos activités préférées.

Commençons par les bases.



Grossissement et ouverture

Bien qu'il existe de nombreux modèles de jumelles, elles ont toutes un point en commun : on les désigne toujours par leur grossissement et leur ouverture.

Par exemple, vous avez probablement entendu parler de jumelles 10x50. Le premier chiffre correspond au grossissement, tandis que le second à l'ouverture des jumelles, mesurée en millimètres.

Dans ce cas, les jumelles 10x50 ont un grossissement de 10x et une ouverture de 50 mm.

Il s'agit bien sûr d'une information très importante à connaître, mais comprendre comment le grossissement et l'ouverture affectent les performances de vos jumelles, est tout aussi important.

Grossissement

Le concept du grossissement est assez simple : il décrit la taille agrandie d'un objet lorsqu'il est observé à travers des jumelles. Un grossissement de 10x fera évidemment apparaître votre cible dix fois plus grande. Par contre, un tel agrandissement n’est pas toujours adapté.

Prenez note de ceci : un grossissement plus important rendra plus difficile la localisation et le suivi de votre cible. Les grossissements des jumelles sont généralement compris entre 6x ou 7x et 25x, les plus petits grossissements permettant de mieux observer l'environnement.

Il est ainsi plus facile de localiser votre cible, car vous pouvez utiliser un objet proche comme point de référence. Par exemple, votre cible est peut-être perchée en haut à droite d'un arbre éloigné. Avec un grossissement de 6x, l'arbre et la cible peuvent être facilement visibles dans le même champ de vision, mais avec un grossissement de 20x ou 25x, vous devrez d'abord trouver l'arbre, puis déplacer vos jumelles jusqu'à ce que la cible apparaisse.

Ouverture

Lorsque nous parlons de l'ouverture des jumelles, nous parlons du diamètre des lentilles qui pointent vers votre cible. Ces lentilles sont appelées objectifs et, sur les jumelles traditionnelles à prisme de Porro (nous y reviendrons), il s’agit des grandes lentilles. Les petites lentilles sont les oculaires à travers lesquels vous regardez.

L'ouverture peut affecter les performances de vos jumelles de deux façons.

Tout d'abord, plus l'ouverture est grande, plus les jumelles peuvent recueillir de la lumière. Si vous souhaitez utiliser vos jumelles au crépuscule ou la nuit, pour observer les oiseaux par exemple, chasser ou faire de l'astronomie, cela vous permettra de voir plus de détails et d’obtenir une image aux couleurs plus vives, qui seraient autrement difficilement visibles à l’œil nu.

Cela peut être particulièrement important dans le domaine de l'astronomie, car des jumelles à plus grande ouverture vous permettront de voir plus d'étoiles et observer des objets moins lumineux. Par exemple, supposons que vous ayez trois jumelles différentes, une paire en 10x50, un deuxième en 20x50 et une troisième en 20x75, et que vous les utilisez pour observer l'amas d'étoiles des Pléiades.

Les jumelles 10x50 offrent déjà une très belle image. Les jumelles 20x50 feront apparaître l'amas d'étoiles deux fois plus grand, mais comme l’ouverture est la même, vous ne verrez pas plus d'étoiles.  En d'autres termes, le grossissement supplémentaire ne permet pas aux jumelles de recueillir plus de lumière.

En revanche, avec les jumelles 20x75, non seulement vous pourrez voir l’amas d’étoiles plus grand mais vous verrez aussi beaucoup plus d’étoiles, ce qui vous offre une meilleure vue d'ensemble.

La deuxième façon dont l'ouverture affecte les performances est le poids. Les jumelles à grande ouverture pèsent plus lourd. Les ouvertures de 70 mm pèsent en moyenne 1 500 g, soit environ deux fois plus que des jumelles 10x50. 

Tous les appareils dont l'ouverture est de 70 mm ou plus ont intérêt à être montés sur un trépied. Sans ce dernier, la vue peut s’avérer très instable et vos bras se fatigueront rapidement.

En règle générale, les jumelles 10x50 constituent le meilleur choix pour un usage général, tant pour les observations diurnes que nocturnes.


Image Credit: Andreas Klehr

Configuration du prisme

Si vous avez l'intention d'utiliser vos jumelles pendant une période prolongée et/ou de les utiliser à différents endroits lorsque vous êtes à l'extérieur, vous aurez meilleurs temps d’opter pour une solution légère. C'est là que la configuration des prismes binoculaires peut jouer un rôle non négligeable.

Les jumelles traditionnelles ont une forme en W ou en M et sont connues sous le nom de jumelles à prisme de Porro, mais selon la taille de l'ouverture, elles peuvent être un peu lourdes. En revanche, les jumelles à prisme en toit sont conçues pour être compactes et légères, et sont facilement identifiables par leur forme distinctive en H.

Le choix dépend vraiment de l'usage que vous en ferez. Les jumelles à prisme en toit sont relativement légères, mais leur taille plus petite signifie généralement une ouverture plus petite et un agrandissement plus faible. La qualité de l'image peut également être légèrement inférieure à celle de leurs homologues à prisme de Porro.

Dans ce cas, les jumelles à prisme en toit sont idéales pour les activités diurnes, telles que la randonnée. En revanche, leur ouverture plus petite signifie qu'elles sont moins adaptées à l'astronomie ou tout autre passe-temps qui nécessite de bien voir dans l'obscurité.


Champ de vision

Le champ de vision est la largeur de la zone que vous observez à travers les jumelles. Il va de soi que des grossissements plus élevés produisent habituellement un champ de vision plus petit, mais il convient aussi de noter que des ouvertures plus grandes auront l'effet inverse, puisque les lentilles de l'objectif seront plus larges.

Par exemple, vous pouvez avoir des jumelles 10x20 et 10x50. Elles produisent toutes deux un grossissement de 10x, mais les jumelles 10x50 offrent généralement un champ de vision plus large.

Le champ de vision se décline en deux types de mesure :  le champ de vision linéaire et le champ de vision angulaire. Cette information se retrouve normalement imprimée à côté de l’un des oculaires de vos jumelles.

Champ de vision linéaire

La mesure du champ de vision linéaire se présente soit en pieds observés à 1 000 mètres, soit en mètres observés à 1 000 mètres. Par exemple, les jumelles Celestron UpClose G2 7x35 ont un champ de vision linéaire de 483 pieds à 1 000 mètres. En d'autres termes, la largeur du champ de vision est de 483 pieds à partir de 1 000 mètres.

Donc si votre cible mesurait 483 pieds de large, elle correspondrait à la totalité du champ de vision à une distance de 1 000 mètres.

Ces mêmes jumelles ont un champ de vision linéaire de 161 mètres à 1 000 mètres. Une cible de 161 mètres de diamètre correspondra donc au champ de vision total à une distance de 1 000 mètres.

Heureusement, il est relativement simple de convertir le champ de vision linéaire des pieds en mètres et vice versa. Pour convertir les pieds en mètres, il faut diviser par trois. Pour convertir les mètres en pieds, il faut multiplier par trois.

Champ de vision angulaire

Le champ de vision linéaire convient pour l'observation de cibles terrestres, mais si vous êtes un passionné d’astronomie, le champ de vision angulaire vous sera beaucoup plus utile. Cela décrit le nombre de degrés de ciel que vous pourrez observer avec vos jumelles.

Les jumelles Celestron G2 7x35 ont un champ de vision angulaire de 9,2 degrés. Cela vaut la peine de le savoir, surtout si l'on considère que la pleine lune couvre environ un demi-degré du ciel. En théorie, le champ de vision de ces jumelles peut contenir 18 pleines lunes.

Par ailleurs, un degré correspond à 17,5 mètres à 1 000 mètres. Pour convertir le champ de vision angulaire en champ de vision linéaire, il suffit de multiplier le champ de vision angulaire par 17,5. Pour convertir le champ de vision linéaire (en mètres) en champ de vision angulaire, divisez par 17,5.

Comme le champ de vision dépend à la fois du grossissement et de l'ouverture, la plupart des gens trouvent que les jumelles 10x50 offrent un bon équilibre entre les deux. 

En moyenne, des jumelles 10x50 offrent un champ de vision de 350 pieds à 1 000 mètres, soit environ 117 mètres à 1 000 mètres. Cela permet également d'obtenir un champ de vision angulaire de six degrés et demi.

Type de verre prismatique

Il existe deux types principaux de verre à prisme : BK-7 et BAK-4. Les prismes en verre BAK-4 produisent une meilleure image, car ils sont plus aptes à retransmettre la lumière (ce qui permet d'obtenir des couleurs plus vives et de voir plus de détails) et sont plus aptes à produire une image nette.

Les prismes BK-7 sont généralement utilisés dans les jumelles bon marché. Si vous avez besoin de jumelles pour l’observation diurne pour un usage général et que le coût est un facteur important, les prismes BK-7 conviendront parfaitement. Cependant, si la qualité de l'image est importante ou si vous avez l'intention d'utiliser les jumelles dans des conditions de faible luminosité (par exemple, pour l'observation des oiseaux ou la chasse de nuit, ou pour l'astronomie), les jumelles BAK-4 constituent la meilleure option.

Revêtements optiques

De nos jours, les optiques (lentilles et prismes) de presque toutes les jumelles sont traitées pour améliorer la qualité de l'image. Au minimum, le revêtement est conçu pour améliorer la transmission de la lumière, certains revêtements réduisant la réflexion et d'autres réduisant la transmission de la lumière UV aux yeux.

Le type de revêtement appliqué doit être mentionné à côté de toute autre spécification et sera généralement l'un des suivants :

  • Revêtement simple (C) : au moins un des éléments optiques (par exemple, la lentille de l'objectif, la lentille de l'oculaire ou l'un des prismes) a été recouvert d'un revêtement sur au moins une de ses surfaces.
  • Revêtement multicouche (FC) : toutes les faces des éléments optiques ont été recouvertes d'au moins un revêtement.
  • Traitement multicouche intégral (FMC) : toutes les faces des éléments optiques ont reçu plusieurs couches de revêtement.

D'une manière générale, le traitement multicouche intégral (FMC) est considéré comme le meilleur, mais selon le fabricant et le type de revêtement appliqué, le traitement multicouche (MC) peut tout aussi être suffisant.

Dégagement oculaire

Le dégagement oculaire (Eye Relief) est la distance que vous devez maintenir entre les oculaires et vos yeux pour obtenir la meilleure vue possible à partir de vos jumelles. Si vous avez l'intention de passer beaucoup de temps à regarder à travers vos jumelles, vous devez prendre en compte ce point, car un dégagement oculaire insuffisant peut entraîner une image de qualité inférieure et une fatigue oculaire.

La majorité des jumelles ont un dégagement oculaire compris entre 15 et 18 mm, et celles qui ont une distance plus courte ou plus longue peuvent produire une image de qualité inférieure, les problèmes les plus courants étant le flou et l'anneau noir autour de la vue. 

Pupille de sortie

La pupille de sortie est le diamètre de l'image projetée par les jumelles. En règle générale, plus la pupille de sortie est grande, plus l'image est lumineuse, ce qui peut s'avérer important si vous souhaitez utiliser les jumelles la nuit ou dans des conditions de faible luminosité.

Le calcul de la pupille de sortie est simple : il suffit de diviser l'ouverture des jumelles par le grossissement. Par exemple, les jumelles 10x50 ont une pupille de sortie de 5 mm, tandis que les jumelles 7x50 ont une pupille de sortie de 7,1 mm.

Dans cet exemple, les jumelles 7x50 constitueraient un meilleur choix pour des conditions de faible luminosité ou pour une utilisation nocturne.

Cependant, les choses sont un peu plus complexes que cela. En fonction de l'âge et d'autres facteurs, la pupille de l'œil humain dispose d’une dilatation maximale allant de 4 à 8 mm. Plus vous êtes jeune, plus votre pupille peut se dilater.

À la lumière du jour, la pupille s'ouvre à environ 3 mm, tandis que la nuit, les adultes de moins de 25 ans voient leur pupille se dilater à environ 7 mm, ce chiffre diminuant avec l'âge.

Cela étant, si la pupille de sortie de vos jumelles est plus grande que la dilatation maximale de vos yeux, une partie de cette lumière (et de l'image qui en résulte) sera perdue.

Autres facteurs à prendre en considération

Outre les facteurs clés mentionnés ci-dessus, quelques autres détails méritent d'être pris en considération :

  • Distance interpupillaire (IPD) : il s'agit de la distance entre le centre des deux oculaires, qui correspond à la distance entre vos yeux. Vous pouvez ajuster cette distance en tirant doucement sur les barils afin d'élargir la distance entre eux. Cependant, un réglage incorrect de l'IPD peut entraîner une perte d'image et une fatigue oculaire.
  • Protection de l'environnement : de nombreuses jumelles disposent aujourd'hui d'une protection contre l'environnement qui peut inclure la résistance à l'eau et l'imperméabilisation, l'antibuée pour les lentilles et un boîtier plus résistant pour les protéger contre les chocs et les chutes. Vous en trouverez également qui protègent vos yeux contre les rayons ultraviolets.
  • Mise au point rapprochée : la mise au point rapprochée, ou distance focale, des jumelles indique la distance minimale à laquelle la cible doit se trouver pour qu'elle reste nette. Généralement, ce facteur est lié au grossissement. En effet, les faibles grossissements permettant de faire la mise au point sur des objets plus proches. Par exemple, des jumelles avec un grossissement de 8x seront normalement capables de faire la mise au point sur des objets situés à une distance de 7 pieds ou plus.
  • Stabilisation de l'image : si vos mains ont tendance à trembler ou si vous avez besoin de profiter d'une vue stable lorsque vous vous déplacez, les jumelles avec stabilisation de l'image peuvent s’avérer être un bon choix pour vous. Le revers de la médaille ? Ces modèles sont souvent très coûteux !
  • Vision nocturne : les lunettes de vision nocturne peuvent être particulièrement utiles pour la chasse. La plupart fonctionnent en éclairant la zone environnante avec une lumière infrarouge qui peut ensuite être détectée et affichée sur un écran intégré dans les lunettes elles-mêmes. Bien qu'elles offrent généralement un grossissement limité (en fonction de la portée de la lumière infrarouge), les lunettes de vision nocturne sont devenues de plus en plus abordables ces dernières années.


  • Image Credit : pxhere.com

    Conclusions

    Il y a certes de nombreux facteurs à prendre en compte lors de l'achat de jumelles. Retenez les points clés suivants :

    • Un grossissement plus important ne garantit pas à lui seul une meilleure vue
    • Les jumelles à grande ouverture (généralement à prisme de Porro) sont plus adaptées à une utilisation nocturne
    • Les jumelles à plus petite ouverture sont plus adaptées à une utilisation diurne
    • Les jumelles à prisme en toit constituent une bonne option pour ceux qui se déplacent (par exemple, pour la randonnée ou la chasse)
    • Les jumelles à prisme de Porro conviennent mieux aux activités où l'on peut rester au même endroit pendant un certain temps (par exemple, l'observation des oiseaux ou l'astronomie).

    Enfin, de manière générale, n'achetez que des produits de fabricants réputés, tels que Leica, Nikon, Steiner, Swarovski ou Zeiss, pour n'en citer que quelques-uns. Gardez également à l'esprit l'usage que vous comptez en faire, car il vaut la peine de choisir une marque spécialisée dans le type d'équipement que vous recherchez. Par exemple, Celestron pour l'astronomie ou Vortex pour la chasse.


    La bonne nouvelle, c'est qu'il n'est pas nécessaire de dépenser beaucoup d'argent pour acheter des jumelles de qualité. En suivant ces conseils, vous serez sûr de trouver le modèle qui vous permettra de profiter de vos observations pendant de longues années. Et, bien sûr, vous pouvez toujours compter sur jumelles.com pour obtenir les meilleurs avis et recommandations.

    Page précédente
    Retour à Guides d'achat jumelles 2024

    Laisser un commentaire

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.